TERRY CHILD surnommé TEX

Traduction de Pierre MARTIN

Ancien chef de rang de l'ACE CAFE, nous raconte sa première rencontre avec Bill Shergold, fondateur du CLUB 59.

 

 

C'est dans la froideur d'une après midi de mars 1962, au bord de l'A4, que j'ai rencontré le père Bill Shergold pour la première fois.

Bill était agenouillé au coté de sa Triumph Speed Twin. Pensant qu'il était en panne, j'ai arrêté ma T110.
Il me dit que sa main gauche était gelée au point de ne plus pouvoir actionner l'embrayage. Il tentait de se réchauffer les mains sans les brûler sur le bloc cylindre. J'ai remarqué le collier de sa chemise et j'ai blagué avec lui en le nommant "Revving Reverent" (le curé qui carbure).

J'avais déjà rencontré des curés durant ma jeunesse, et je me sentais à l'aise avec lui ; en plus il roulait en Triumph alors, le contact était vraiment aisé.

Le père Bill m'indiqua qu'il rentrait à son église de Hackney, à l'est de Londres. Je lui ai indiqué que je me rendais à l'ACE CAFE pour y prendre mon tour de barman de nuit. Le père Bill me précisa qu'il cherchait à surmonter son appréhension pour se rendre à l'ACE et y rencontrer les Ton Up boys. Il m'a demandé s'il serait possible que nous nous y retrouvions pour y rencontrer les jeunes. Je lui ai laissé mon adresse de Ealing et il m'indiqua qu'il me contacterait pour mettre au point cette visite.

A réception de son courrier du 30 avril 1962, je l'ai immédiatement rappelé et nous avons décidé de nous retrouver sur place le week-end suivant. Je lui ai conseillé de me rejoindre au bar. Mais lorsqu'il a débarqué sur son Speed Twin, le foule des jeunes s'est agglutinée autour de lui, à tel point qu'avant même de m'avoir retrouvé, il était déjà adopté : un véritable Revving Rev !

Cette première rencontre fut l'occasion d'inviter les jeunes de l'ACE à une projection de films sur la moto dans une salle de la mission Eaton de Hackney. Certains pensèrent d'abord que c'était sans intérêt, mais le succès de la soirée prouva le contraire : les jeunes furent conquis par l'ambiance et gagnèrent de nouvelles amitiés à la mission Eaton. Un service religieux fut tenu à Hackney pour bénir les motards et montrer en quoi ils pouvaient représenter des valeurs positives pour la société.

Durant cette bénédiction, le père Bill déclara : "Je voudrais voir le jour où les gens remercieront Dieu de leur avoir donné les motards".

Aujourd'hui, la valeur prophétique de cette déclaration trouve tout son sens car, ces dernières années, l'émergence de la moto en matière de transports et de secours médicaux d'urgence par exemple fournit un service d'une qualité et d'une efficacité sans précédent.

Voici ce qu'est ma mémoire de ce grand homme.

Que Dieu le bénisse.

Signé : Terry Child, bien connu sous le nom de Tex                 .